Le vin du Portugal, une longue histoire

test

Publié le : 03/04/2018 18:37:26
Catégories : Vin et Portugal Rss feed

Le vin du Portugal, une longue histoire

Le Portugal est un pays qui a une longue tradition viticole, et ce depuis l'Antiquité, où la viticulture fut introduite par les marchands de différentes origines. Phéniciens, Grecs, Romains... ont laissé leur empreinte dans l'histoire du vin portugais. Le pays a conservé ces influences diverses dans ses terroirs, ses cépages, ses traditions. C'est sa richesse. La Lusitanie, correspondant à peu près au Portugal de nos jours, aurait eu ce nom en référence à Lusus, fils de Bacchus, et donc dejà un rapport étroit au vin. 

Après l'Empire Romain, et pendant la christianisation du territoire, le vin prend plus d'importance et devient de meilleur qualité. Puis, la conquête de la péninsule par les Maures a eu une influence inverse sur l'industrie vinicole, sans pour autant en interdire la consommation. Par la suite en revanche, la production sera très limitée et contrôlée (XIème, XIIème siècle) par les musulmans. 

La libération du pays de la domination arabe change à nouveau la donne, et s'en suit l'époque des grandes découvertes, qui apportent la gloire et le succès aux vins du Portugal. En découvrant de nouvelles terres, les expéditions ouvrent de nouveaux marchés. Le nom de "vinho verde", unique au monde et spécifique au Portugal, est apparu pour la 1ère fois au 16ème siècle, alors que les conquérants portugais sillonnaient le monde et installaient des colonies sur tous les continents. 

Plus tard, c'est le commerce avec les anglais qui a eu un impact très important, notamment sur la manière de fabriquer certains vins portugais, à savoir le Porto et le Madère. Dans l'histoire du vin portugais, jusqu'à la periode contemporaine, l'Angleterre a toujours eu une place centrale. 

Le tristement celebre tremblement de terre de Lisbonne (1755) changea la dynamique viti-vinicole du pays. Pour financer la reconstruction de la capitale fut créée des compagnies qui auraient le monopole sur une activité, comme la "compagnie générale d'agriculture et de viticulture du Haut Douro". Avec les pleins pouvoirs, celle ci contrôle tout le commerce de Porto. À cette époque, le commerce avec les anglais a un impact très important, notamment sur la manière de fabriquer certains vins portugais : c'est à partir de là que le fameux vin muté de Porto, tout comme le Madère, nécessita un ajout d'alcool dans sa fabrication, spécialement pour le marché anglais. Dans l'histoire du vin portugais, jusqu'à la periode contemporaine, l'Angleterre a toujours eu une place centrale. 

Le début du XXème est marqué par la destruction des vignes à cause du Phylloxéra, une maladie qui s'est répandue dans toute l'Europe. S'en est suivi une législation sévère de Salazar qui interdit la création de vignobles. C'est finalement grâce à la Révolution des oeillets, qui mit fin à la dictature, et l'ouverture dans l'Europe, que la viticulture portugaise a pu renaître. Aujourd'hui, elle a pleinement opéré sa transformation, que ce soit en terme de qualité, de production ou de commercialisation, et les vins du Portugal sont exportés dans le monde entier. 

Partager cet article

Ajouter un commentaire

 (avec http://)